Interview de Marcel Vervloesem, prisonnier politique [18 mars 2012]

Marcel Vervloesem, l'homme qui a révélé l'affaire pédocriminelle de Zandvoort (liée à l'affaire des abus sexuels d'enfants dans les crêches d'Amsterdam), est déjà depuis janvier 2012 enfermé à la prison de Turnhout. Marcel Vervloesem a fondé l'ONG Morkhoven, en 1988. Il suit un réseau criminel international actif à un mélange d'exploitation sexuelle d'enfants et de terrorisme, quand il découvre le fichier Zandvoort, avec 93 081 photos pédopornographiques, selon Interpol. Le dossier conduit aux opérations policières Cathédrale, Hamlet et Koala, mais aussi a une série interminable de tentative de meurtre et de fautes de procédure volontaires sur base de plainte payées, pour anéantir son témoignage. En 2001, Marcel Vervloesem dépose au procureur en charge du dossier Dutroux, la preuve l'existence d'un contrat de travail liant la femme du chef du réseau avec un studio de pédopornographie réputé exploité des enfants d'une crèche à l'industrie du "bébé porno" à Amsterdam. En 2003, un agent du KGB témoigne que le fichier Zandvoort a été constitué sous le couvert du Kremlin pour faire chanter les personnalités et qu'il a employé Marc Dutroux. Les plaintes payées ont menées Marcel Vervloesem en prison avec une interdiction de soin à un cancer métastasé, à ses défaillances cardiaques, rénales, diabète, hyper tension, etc., en 2005, 2008 et 2012, manifestement dans le but de le tuer. La dernière incarcération en janvier 2012 coïncide avec l'arrestation d'un infirmier, qui fait apparaître que le fichier Zandvoort comporte actuellement 10 millions de photos pour faire chanter les personnalités. Elle coïncide également avec le procès d'un ancien employé d'une crèche voisine du studio « bébé porno » d'Amsterdam, accusé d'avoir commis des abus sexuels sur 67 enfants et d'avoir produit et diffusé de la pornographie infantile. On veut le faire taire, le censurer, l'empêcher de publier son livre et faire des révélations. Le manuscrit a été saisi par la justice. Il est le premier prisonnier politique belge objet d'un jugement lui interdisant tout contact avec la presse et les organismes des droits de l'homme actifs dans la lutte contre la pornographie d'enfants.

322

Комментарии на нашем сайте (0)

Добавить новый комментарий

Проверка: